noviciat


noviciat

noviciat [ nɔvisja ] n. m.
• 1535; de novice
1Temps d'épreuve que la règle d'une congrégation religieuse impose aux novices avant leur profession; situation des novices pendant ce temps. probation. Faire son noviciat, plusieurs années de noviciat.
2Partie d'un couvent réservée aux novices. Salle d'études d'un noviciat.

noviciat nom masculin Temps probatoire à l'engagement dans la vie religieuse, après lequel on est admis à prononcer les vœux de religion ; partie d'un couvent où résident les novices. (La durée canonique du noviciat est de 12 mois.) Littéraire. Apprentissage, période d'initiation à une activité.

noviciat
n. m.
d1./d état de novice dans un ordre religieux.
Temps que dure cet état.
d2./d Bâtiment où logent les novices.

⇒NOVICIAT, subst. masc.
A. —Préparation des novices à la vie religieuse, qui consiste à éprouver leur vocation et dont la durée varie selon l'ordre, la congrégation; état des novices pendant cette formation. Commencer, faire, achever son noviciat, entrer en noviciat; temps de noviciat. Le postulant étoit d'abord [chez les Jésuites] éprouvé par dix ans de noviciat (CHATEAUBR., Génie, t.2, 1803, p.528). Au bout de ces deux mois d'épreuves et d'exercices, de pratiques religieuses, (...) sa vocation sans dégoût, sans retour, toujours plus ferme, la fit juger digne du noviciat (GONCOURT, Soeur Philom., 1861, p.96):
1. ... il rêva (...) de retourner à la Trappe; et il dut hausser les épaules car il n'avait ni le caractère assez patient, ni la volonté assez ferme, ni le corps assez résistant pour supporter les terribles épreuves d'un noviciat.
HUYSMANS, En route, t. 2, 1895, p.315.
B.P. méton.
1. Institution visant à cette formation. Il sollicita du roi la permission pour les religieuses de rétablir le noviciat; demande qui ne réussit guère (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t.5, 1859, p.517). À partir de la promulgation de la présente loi, les congrégations exclusivement enseignantes ne pourront plus recruter de nouveaux membres et leurs noviciats seront dissous de plein droit (Hist. instit. et doctr. pédag., 1904, p.353).
2. Ensemble des novices d'un couvent. Quand a lieu l'exode de vos religieux? —La semaine prochaine; le noviciat partira en bloc avec les convers, sous la direction du P. Felletin (HUYSMANS, Oblat, t.2, 1903, p.224).
3. Locaux destinés aux novices dans un couvent, une abbaye. Dans le grand bras [du couvent] étaient les cellules des mères et des soeurs et le noviciat (HUGO, Misér., t.1, 1862, p.601). Le plan de l'abbaye de Saint-Gall renferme un noviciat qui est lui-même disposé comme un petit monastère (LENOIR, Archit. monast., 1856, p.395).
C.P. anal. Apprentissage que l'on fait d'une profession, d'une activité particulière. Jean-Baptiste [Rousseau] avait quarante-deux ans; quelque long que fût alors le noviciat des poëtes, son éducation lyrique devait être achevée (SAINTE-BEUVE, Portr. littér., t.1, 1829, p.130). Tout citoyen français âgé de vingt-un ans, et jouissant de ses droits, peut être nommé préfet. On n'exige de lui, ni noviciat, ni stage, ni concours, ni grade universitaire (BARADAT, Organ. préfect., 1907, p.39):
2. La nature de la musique que l'on compose depuis quinze ans exigerait cependant des études sérieuses à cause des grandes difficultés d'exécution qu'elle présente, mais il semble au contraire qu'on ait abrégé le temps de noviciat indispensable pour le développement de la voix et l'acquisition de la méthode.
DELÉCLUZE, Journal, 1827, p.443.
♦[Noviciat + déterm. indiquant la nature de l'apprentissage] Noviciat politique, parlementaire. J'avais espéré jusqu'ici que la famille de ton père (...) se prêterait aux sacrifices nécessaires pour te faire entrer et pour te soutenir quelques années dans le noviciat des fonctions administratives ou diplomatiques (LAMART., Nouv. Confid., 1851, p.36). Oui! je regrettais Paris, que ma santé fort compromise par cinq ans de noviciat littéraire m'avait obligé de quitter brusquement (A. DAUDET, Trente ans Paris, 1888, p.181).
En partic. (Temps d') épreuve que l'on impose à quelqu'un. Il faut que mes amis de Milan aient écrit de singulières lettres en ma faveur: on me fait grâce (à Bologne) de la moitié du noviciat imposé par la méfiance (STENDHAL, Rome, Naples et Flor., t.1, 1817, p.177). Il trouvait (...) un charme si étrange dans l'espèce de noviciat romanesque auquel il était soumis, qu'il semblait craindre de l'abréger (FEUILLET, Sybille, 1863, p.333).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep.1694. Étymol. et Hist. 1. 1535 relig. (Doc. Ypres, 245, 11 ds Z. rom. Philol. t.67, p.32); 2. 1611 «apprentissage, période pendant laquelle on s'initie à quelque activité» (COTGR.). Dér. de novice; suff. -at; cf. le lat. médiév. noviciatus au sens 1 (ca 1330 ds LATHAM). Fréq. abs. littér.:142.

noviciat [nɔvisja] n. m.
ÉTYM. 1535; lat. médiéval novitiatus, de novitius. → Novice.
1 Temps d'épreuve que la règle d'une congrégation religieuse impose aux novices avant leur profession; situation des novices pendant ce temps. Probation. || Faire son noviciat dans un ordre enseignant ( Alumnat).
1 (…) la Mère des Anges (…) après avoir gouverné pendant vingt-deux ans ce célèbre monastère (…) vint reprendre à Port-Royal son rang de simple Religieuse. Elle demandait même à y recommencer son noviciat, de peur, disait-elle, qu'ayant si longtemps commandé, elle n'eût appris à désobéir.
Racine, Hist. de Port-Royal, I.
2 Commencez votre noviciat, avait-il dit à Durtal, nous délibérerons après. Il sera d'un an et d'un jour, comme celui des moines; vous suivrez, pendant cette année, les cours de liturgie de Dom Felletin et serez assidu aux offices.
Huysmans, l'Oblat, I.
(1611). Fig. Apprentissage. || Les études de médecine, noviciat de sept ans avant le doctorat.
2 (1609). Partie d'un couvent réservée aux novices. || Salle d'études d'un noviciat.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • noviciat — Noviciat. s. m. Les exercices qu on fait faire aux Novices pour éprouver leur vocation, avant que de les recevoir à faire profession. Un long noviciat. un rude noviciat. les espreuves du noviciat. entrer dans son noviciat. dans son année de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • noviciat — NOVICIÁT, noviciate, s.n. Situaţia, starea, condiţia de novice (2); timpul cât durează această stare. [pr.: ci at] – Din fr. noviciat. Trimis de ana zecheru, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  noviciát s. n. (sil. ci at), pl. noviciáte Trimis de siveco …   Dicționar Român

  • Noviciat — Noviciat, s. Noviziat …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Noviciat — Noviciat. Da die geistlichen Orden in der katholischen Kirche gewöhnlich eine sehr strenge Ordensregel vorschreiben, diese aber theils schwer zu erlernen ist, theils nur durch lange Uebung zur Gewohnheit wird, so hat man in den Klöstern die Sitte …   Damen Conversations Lexikon

  • NOVICIAT — s. m. L état des novices avant qu ils fassent profession ; Le temps pendant lequel ils sont dans cet état. Un long, un rude noviciat. Les épreuves du noviciat. Il est entré dans son noviciat. Il est encore dans son année de noviciat. Faire,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Noviciat — Dans toutes les traditions religieuses, orientales comme occidentales le noviciat est une période d’initiation et de probation (incluant des ‘épreuves’) à la vie religieuse stable. Par extension, dans la tradition catholique, il a pris le sens… …   Wikipédia en Français

  • NOVICIAT — n. m. L’état des novices avant qu’ils fassent profession; Le temps pendant lequel ils sont dans cet état. Un long, un rude novicial, Les épreuves du noviciat. Il est entré dans son noviciat, Faire, achever son noviciat. Il désigne aussi la Maison …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • noviciat — (no vi si a ; le t ne se prononce pas et ne se lie pas) s. m. 1°   État des novices avant leur profession. •   Mais nous n avons, hélas ! que trop d expérience, Qu ayant traîné vingt ans l habit de pénitence, Souvent ce lâche coeur a moins de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • noviciát — a m (ȃ) rel. preizkusna doba pred sprejemom v red: končati noviciat // prostor, stavba za redovniške pripravnike: samostan z noviciatom …   Slovar slovenskega knjižnega jezika

  • noviciat — nouviciat m. noviciat …   Diccionari Personau e Evolutiu


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.